Record Hotel
Appelez-nous 011 8009773

MUSÉES

LA TOUR DE SETTIMO
La tour est l'unique élément survivant de l'ancien château, gravement endommagé et peut-être détruit pendant les guerres Franc- Habsbourg du seizième siècle. Le château et la tour encore debout furent construits sur le site d'une précédente forteresse - parmi la fin du trois cents et le début du quatre cents. Quels édifices comprenait le château et ce qui était son organisation planimétrique n'est pas actuellement connue : toutes les reconstructions proposées sont des conjectures et comme tels elles doivent être considéré. Les sources du quinzième siècle attestent que le complexe défensif de Settimo été très vaste. En plus du château il y avait la « villa » ou le bourg et le « ricetto », selon un schéma très commun dans le tard Moyen âge. Le bourg était muni de fortifications périmétrales et de fossés qui suivaient plus ou moins le tracé des modernes voies Antonino, Roosevelt, Mazzini, Astegiano et Matteotti, pendant qu'à sud il apparaissait partiellement délimité des structures du château. Vers le bourg, se levait le « ricetto », une ultérieure structure défensive destinée à protéger les habitants du lieu et leurs biens, en servant de refuge et peut-être même militaire. Pendant les derniers siècles du Moyen âge, l'importance du château et du bourg fortifié de Settimo dépend de la possibilité de contrôler le trait final de la route de la Lombardie, de la « publica peregrinorum et mercatorum » (route publique des pèlerins et des marchands) qu'il entrait en Turin de la Porte Doranea ou Porta Palatina. Dans la deuxième moitié du huit cents, la tour fut transformée dans une sorte de résidence secondaire pour initiative d'une riche famille turinoise. À ouest de l'édifice historique il fut construit un « palazzotto » en style gotique, selon le gout romantique de l'époque. Un beau jardin avec des arbres séculaires occupait toute l'aire du château détruit. La propriété était appelée « Villa Calma ».
En 1912 la Commune de Settimo acquit l'aire du château et la tour survivante. En 1922-23 il fit élever l'édifice scolaire que depuis le 1983 est siège de la mairie. Malheureusement les sur élévations de l'établissement, dans les années trente détruiraient certaines « caditoie » de la tour. Pour initiative de la Pro Loco et de la Consorteria des Gamberai, entre 1975 et 1976, le peintre Giulio Boccaccio décora les murs et le plafond d'un entier étage de la tour avec des scènes tirées de l'histoire de Settimo, lues en clé populaire. La restauration de la tour et de l'adjacent « palazzotto » du dix-neuvième siècle s'est conclu en 2003 (les premiers études remontent au 1982) par œuvre de l'Arch. Donatella D'Angelo de Turin, quelle a soigné tous les particulaires du point de vue architecturale/structurelle, mais même a dessiné les particulaires des décorations la préparation pour la destination d'expositions. En effet dans certaines salles sont prévues des cérémonies pour mariages et des conférences, autres espaces ont été récupérés pour la fonction d'exposition. En 2003 elle s'est tenue sur idée et préparation de la même architecte une singulière et très visité exposition sur les bijoux appartenus aux Divas, titre Milles & une broche.

LA RÉSIDENCE ROYALE DE VENARIA REALE
À 15 minutes de voiture
Une des célèbres résidences de la maison de Savoie, dernières régnantes d'Italie, en 2011 il sera un des sièges pour les célébrations du 150° anniversaire de l'Unité d'Italie, produite le 17 Mars 1861.
La Résidence Royale est facilement atteignable en parcourant la périphérique Nord de Turin.

BASILIQUE DE SUPERGA:
La Basilique de Superga a été édifiée pour satisfaire un vote que Vittorio Amedeo II fit devant la statue de la Madonna des Grâces dans un instant difficile pour le règne savoyard. Dans le 1706 Turin était assiégée des troupes françaises, Luigi XIV, dans sa grande ambition, visait à transformer le Piémont dans une province française, mais il trouva une grande résistance de la part du Duc Vittorio Amedeo II. L'histoire raconte que le 2 septembre 1706 le Duc, avec le Prince Eugenio monta sur le col de Superga pour examiner, de cette hauteur, le champ de bataille. Successivement ils entrèrent dans la petite église qui faisait fonction de paroisse pour peu de fidèles de Superga. Devant la statue de la Madonna le Duc fit un vote : s'il avait obtenu la victoire sur les Français, il aurait fait élever dans ce lieu une grande église pour l'honorer. Descendus du col les deux princes mirent en exécution leur plan de bataille. Le matin du 7 septembre à 10 heures entamèrent les combats qui fut terribles et massacrant, mais l'armés piémontaise eut la meilleure et celle françaises fut définitivement vaincue. Turin était libre, le Piémont maintenait sa liberté. Le Duc Vittorio Amedeo II, assumée la couronne de Sicile et ensuite de Sardaigne, en 1717 posait la première pierre du glorieux Temple votif en honneur de la « Mère du Salvatore - de Salvatrice de Turin ». Le col sera abaissé de quarante mètres, après avoir démoli l'église préexistante, cédée au Souverain de la Commune de Turin. Le projet de la Basilique et du palais fut confié à l'architecte de Messina abbé Filippo Juvarra, qui en fit un chef d'œuvres. Le Temple fut achevé et ouvert au public, après un travail de quatorze ans, le 1 ° novembre 1731
www.basilicadisuperga.com

MUSÉE ÉGYPTIEN :
une collection extraordinaire, seconde seulement au Musée du Caire, où il est possible entreprendre un voyage enthousiasmant dans l'histoire et dans la civilisation égyptienne.
Rue Académie des Sciences, 6 - Tel. 011/56.17.776
www.museoegizio.it

GALERIE SABAUDA :
elle est parmi les plus importantes pinacothèques italiennes elle garde peintures réalisés entre le XIV et le XVII siècle.v
Via Accademia delle Scienze, 6 - Tel. 011/56.41.755

MUSÉE NATIONAL DU CINÉMA:
Via Montebello, 20 - Tel. 011/81.25.658
www.museonazionaledelcinema.it

GALERIE D'ART MODERNE (GAM) :
de Chagall à Picasso, de Guttuso à Modigliani, 15.000 œuvres entre des peintures, sculptures, photographies et gravures.
Via Magenta, 31 - Tel. 011/56.29.911
www.gamtorino.it

MUSÉE NATIONAL DE L'AUTOMOBILE:
une collection vraiment unique, 300 exemplaires rares et extraordinaires comme la première voiture construite en Italie, 40
- Tel 011/67.76.66
www.museoauto.it


Contacts

RECORD HOTEL
Via Leinì n°101
10036 Settimo Torinese, TO
TEL. + 39 011 8009773
FAX. +39 011 8973046 - HOTEL SETTIMO TORINESE 3*
info@recordhotel.it


Social network